L'Axe de recherche "Normes et Etats"


L’axe « Normes et États » s’insère au sein du laboratoire pluridisciplinaire du Centre Michel de l’Hospital. Il entend développer à la fois une recherche thématique sur le phénomène normatif lié à l’État et une recherche transversale faisant participer tant des juristes de droit privé et public, que des politistes et historiens du droit.
L’axe de recherche regroupe ainsi des chercheurs travaillant sur les thématiques liées aux politiques et institutions locales, étatiques et internationales ainsi qu’aux libertés fondamentales. Trois thématiques principales ont été retenues : 1° Institutions et politiques territoriales ; 2° Institutions politiques et libertés ; 3° Institutions et politiques internationales.

1° Institutions et politiques territoriales

La thématique liée aux institutions et politiques territoriales est présente au sein du Centre Michel de l’Hospital de longue date. L’étude de l’évolution des pouvoirs locaux en France et en Europe, de leurs missions, de leurs moyens humains, matériels et financiers, de leur patrimoine, de leur organisation, etc., constitue une des thématiques de droit public développée au sein du laboratoire.
Cette thématique de recherche s’inscrit également dans un partenariat avec l’Institut d’Auvergne du développement des territoires (IADT) inauguré en septembre 2011 et qui regroupe les étudiants de Master, les doctorants et les chercheurs en droit, en géographie et en économie autour de la question des territoires.
Le centre de recherche entend mener des recherches générales sur les pouvoirs locaux et les territoires français dans un contexte en pleine évolution, mais également développer des études spécifiques aux territoires auvergnats marqués par un certain nombre de caractères propres.

2° Institutions politiques et libertés

Le Centre Michel de l’Hospital a toujours eu pour souhait de développer la recherche en droit constitutionnel, institutions politiques, finances publiques et fiscalité. Bénéficiant d’une reconnaissance certaine dans ce domaine, il a ainsi pu organiser de nombreuses manifestations scientifiques nationales ou internationales. Cette thématique se double dorénavant d’une spécialisation en droit constitutionnel comparé puisque la recherche et l’expertise développées dans le domaine de la transition et de la consolidation démocratique, principalement dans les États de l’ancien bloc communiste mais également en Afrique, au Moyen-Orient ou en Amérique latine, continue de constituer une des spécificités du Centre de recherche.
L’axe « Normes et États » poursuivra par ailleurs les recherches sur les thématiques des droits fondamentaux. Centrée autour du droit constitutionnel, du droit administratif, du droit international public (droit humanitaire, droits humains) et européen (CEDH et UE), du droit de la décentralisation et du droit de l’outre-mer, cette thématique vise notamment à approfondir le rôle de l’État dans la production de normes destinées à promouvoir et à protéger les libertés dans un monde globalisé et en partie privatisé.

3° Institutions et politiques internationales

Ce troisième axe de recherche constitue le cadre privilégié de collaboration entre les juristes internationalistes et les politistes s’intéressant aux relations internationales. Parmi les objets de recherche intéressant les chercheurs du CMH, on peut mentionner : la politique étrangère et de défense ; les structures et institutions internationales, leurs productions normatives (formelles et informelles), notamment dans un contexte d’économie mondialisée en pleine crise (production de normes financières nouvelles) ; les idées normatives (éthiques) dans l’étude des relations internationales ; les institutions de l’Union européenne et les normes communautaires ; ou encore les pratiques de négociations et de contestations sur la scène internationale.
Déjà inséré dans un groupe de recherche CNRS, le Groupe de recherche sur l’action multilatérale (GRAM), le CMH entend également poursuivre sa contribution à l’étude des organisations internationales, en variant, encore une fois, les disciplines et les approches méthodologiques, pour rendre compte de la diversité des manières de penser les relations à l’échelle internationale.

Ludovic Benezech, Maître de conférences en droit public
Milena Dieckhoff, Maîtresse de conférences en science politique

Les chercheurs membres de l'axe "Normes et Etats"

  • titulaires
Mélanie Albaret
Marie-Elisabeth Baudoin
Ludovic Benezech
Christine Bertrand
Philippe Boucheix
Christian Bourgeonnier
François Cafarelli
Frédéric Charillon
Gilles Charreyron
Milena Dieckhoff
Charles-André Dubreuil
Christèle Eyraud
Klaus-Gerd Giesen
Marie Gueriaud-Chenevoy
Anne Jacquemet-Gauché
Caroline Lantero
Jennifer Marchand
Claire Marliac
Isabelle Moulier
Raphaël Piastra
Christophe Testard
  • associés
Laurianne Allezard
Sébastien Defix
Claude Devès
Florence Faberon
Olivier Fandjip
Sylvain Gauché
Barbara Gonçalves
Stéphane Javaloyes
David Martini
Raphaël Maurel
Herman Blaise Ngameni
Pierre-Henri Paulet
Jean-Baptiste Perrier
Thomas Richard
Enguerrand Serrurier
Emma Soubrier
Dominique Turpin